Live report du SMTOWN au Zénith de Paris

live report - 19.06.2011 23:36

Le SMTOWN tant attendu par les fans européens s'est déroulé sur deux jours. Les fans et la presse étaient bien sûr au rendez-vous !

Vendredi et samedi, deux jours inoubliables pour les fans de musique coréenne. Le SMTOWN in Paris qui a eu lieu au Zénith a vendu ses 6000 places en moins de 15 minutes, pour les deux dates.
Plus de quatre heures avant l'ouverture des portes, c'est déjà la cohue devant la salle. Des fans du monde entier sont présents : Espagnols, Italiens, Anglais, Américains, Grecs et même Suédois. Malgré la pluie, personne ne bouge et l'impatience se fait sentir.

Dès l'ouverture des portes, les fans les plus ardus se précipitent, espérant atteindre le premier rang de la fosse. Nous remarquerons cependant que l'agencement de la scène du Zénith étant particulièrement bien fait, inutile de se lever tôt, car l'espace de sécurité entre la scène et le public était tout simplement minuscule. Parfait pour admirer ses artistes favoris de près, même en étant au fond de la fosse. Comme dans chaque SMTOWN, il y avait une avancée de scène permettant aux artistes de se déplacer librement, et même si l'on était au fond des gradins, il était possible de voir tout le monde sans même avoir à se lever.

19h50 (SM Entertainment sait se faire désirer), les lumières s'éteignent, une vidéo des artistes défile sur les trois écrans géants, embrasant le public. Le dernier groupe né de la SM, f(x), fait son entrée tant attendue sur la chanson LaChaTa. Des vêtements flashy, pas un pas ni une note de travers, les filles assurent. Dès les premières notes, Amber reçoit une ovation du public indéniable, et le mot est faible. Pour preuve, l'ambiance explose à chaque fois qu'elle chante ou s'approche du bord de la scène. Dès la fin de la chanson, les f(x) se présentent, tentant de parler un peu français pour le plus grand bonheur des fans, une interprète se chargeant de la traduction française pour le reste de leur discours. Krystal quant à elle, prend le micro et explique en anglais qu'elle va chanter Tik Tok (de Ke$ha) en compagnie de sa sœur Jessica (SNSD).
La musique commence et les deux sœurs prennent possession de la scène. La foule hurle, saute, danse, il est en effet déjà rare de voir Jessica et Krystal chanter ensemble, d'autant plus que la chanson est également particulièrement connue en France. Les f(x) reviennent ensuite pour assurer leur performance de Chu~♥, et la souplesse avant de Victoria provoque l'euphorie de la fosse et des gradins.

Pendant que le public se remet de ses émotions, un interlude vidéo lui est proposé. Les trois écrans géants diffusent alors un genre de clip très certainement courant en Corée, mais assez étonnant en France. Des images des artistes exécutant le langage des signes se succèdent. Les sous-titres en français indiquent des phrases du genre « Même si vous êtes seuls, SMTOWN sera toujours votre ami.» Cela ressemblait un peu à une secte ou une pub pour des sites de rencontre, autant dire que c'était assez amusant, mais pas suffisant pour calmer l'excitation du public.

Et cette dernière va grandissante avec l'arrivée des SHINee. Stand By Me (chanson de la bande originale de Boys Over Flowers) commence et chaque membre du groupe se place aux différents coins de la scène. La chanson étant plutôt calme, le public peut en profiter. Après quoi le groupe se présente, également tant bien que mal en français, prouvant ses efforts. S'il n'y avait pas de chorégraphie précise lors de Stand By Me, ce n'est pas le cas pour Nunan neomu yeppeo (Replay) qui est la chanson suivante. Les SHINee exécutent chaque mouvement sans la moindre erreur et Taemin assure son solo de danse (quoiqu'un peu court). Puis la chanson suivante est annoncée, rap et pop à la clé : Get Down. Les spots se mettent à clignoter, et l'ambiance change du tout au tout. Minho et Key se chargent du rap, tous sautent et parcourent la scène de long en large, chantant avec le public. Même pour ceux qui ne connaissaient pas vraiment les SHINee, cette performance aura très certainement éveillé leur curiosité. Et bien sûr, la chanson suivante est l'incontournable Juliette, connue de tous ou presque. Jeux de lumière, rythme endiablé, les fans s'en prennent plein les yeux et ce n'est qu'un début.

Pause vidéo, le retour de l'ambiance bisounours SMTOWN. Les fans peuvent respirer et rire par la même occasion. Pour information, la climatisation était un peu capricieuse.

Arrive alors la performance des Super Junior K.R.Y. Assis sur trois sièges, Kyuhyun, Yesung et Ryeowook chantent une version ballade de Sorry Sorry : Sorry Sorry (Answer). Un moment calme et agréable, permettant au public de profiter des voix des trois artistes.

Or attention, la performance suivante renverse l'ambiance à 180 degrés car il s'agit ni plus ni moins de celle de Lady Gaga. Ou plutôt Lady Hee Hee. Dur à reconnaître sous sa perruque blonde carrée, sa mini robe noire, ses chaussures rouges assorties à son rouge à lèvres, ses énormes lunettes et ses collants résille. Heechul (b>Super Junior) arrive, pimpant, en playback et égal à lui même sur Poker Face. Cela ne dure qu'un court instant, mais assez pour que le public ne s'en remette pas et que la fête continue. Car une fois Lady Hee Hee partie, la célèbre chanson de Beyoncé, Single Ladies, se fait entendre et Shindong, Leeteuk et Eunhyuk débarquent sur scène en mini robes noires moulantes et perruques longues. Tout simplement hilarant. Si le SMTOWN est un event de musique, il est aussi très agréable de pouvoir s'amuser un peu. Les trois Super Junior arpentent la scène en se déhanchant, en dansant et en battant des cils. Puis Heechul les rejoint, toujours en Lady Gaga, pour « chanter » (il s'agit plus d'un défilé qu'autre chose) en leur compagnie Crazy in Love (toujours de Beyoncé). Un show à voir au moins une fois dans sa vie. Si vous n'êtes pas fan des Super Junior, vous serez au moins explosés de rire.

La chanson suivante est une ballade intitulée Way Back Into Love (thème du film Music & Lyrics, chanté par Hugh Grant et Drew Barrymore) interprétée par Seohyun (SNSD) et Kyuhyun (Super Junior). Une jolie ballade à écouter mais qui était peut-être un peu fade après les shows de Beyonce-Suju et Lady Hee Hee.

La performance suivante est de nouveau étonnante, car non seulement il s'agit d'une chanson intitulée A-Yo (reprise de la YG FAMILY) interprétée par Shindong, Eunhyuk des Super Junior, et Key et Minho des SHINee, mais en plus, les garçons apparaissent en plein milieu du public, de chaque côté des gradins. Les fans n'en reviennent pas de les voir d'aussi près, d'autant plus qu'ils ne sont précédés et suivis que de deux vigiles. Sur les écrans, la chanson est traduite en français et fera de nouveau mourir de rire la foule (extrait : « Quand Eunhyuk ne fait que manger et devient Shindong, A-Yo ! »).

Quelle déception quand une nouvelle pause vidéo suit. «SMTOWN sera toujours là pour vous, même dans les moments les plus difficiles». Le public continue de rire, quand cette fois-ci, les SNSD arrivent avec Run Devil Run, vêtues de tuniques noires à strass. La chanson est assurée avec brio et son refrain repris par le public. Le seul défaut serait les quelques problèmes de micro, mais rien de bien grave. Les SNSD sont en forme et prennent possession de la scène très vite. Acclamées jusqu'à la fin de la chanson (et même après), elles se présenteront en français bien sûr, sans oublier Tiffany qui enchaînera, quant à elle, en anglais. Et si je devais parler de membre préférée, à en juger par l'ovation monumentale qui a accueilli sa présentation, Hyoyeon est sans conteste la favorite des européens. Cette démonstration d'amour semble d'ailleurs surprendre et surtout ravir la jeune femme qui se montrera on ne peut plus souriante et dynamique pendant toute la durée du concert.
La chanson suivante est Donghwa (My Child), douce ballade, coupée par la musique d'une fanfare pendant laquelle les SNSD se lanceront dans un défilé sur scène, faisant des signes au public avant d'enchaîner sur Kissing You. Le public chante le refrain avec les filles qui assurent une sorte de mini chorégraphie, privilégiant la chanson et passant le plus clair de leur temps à faire des signes au public. Certaines paraissent même surprises de leur succès.

La performance suivante est celle des Super Junior, qui reprennent la chanson Super Girl de leur sub-unit Super Junior M. Enfin tous ensemble, ils ont choisi la chanson parfaite pour que le public puisse les suivre. Je n'irais pas jusqu'à dire que la chorégraphie était parfaitement effectuée, mais la chanson l'était et cela a suffit aux fans. Ils se présentent ensuite en français, enchaînant les bourdes avec le sourire entre Kyuhyun qui sortira son petit bout de papier, Eunhyuk qui ressortira le 2e jour son célébrissime "you are so gorgeous" (cf l'émission Super Junior Full House), Heechul qui se fera une ovation à lui-même et Leeteuk qui expliquera qu'il faut absolument lui passer un coup de fil et que les ELF françaises sont les plus jolies avant de se prendre lui-même en photo avec l'appareil d'une fan. Ils assurent ensuite No Other avant que les SNSD ne reviennent pour chanter HAHAHA song, chanson accrocheuse, et Way To Go, ponctuée de riffs de guitare électrique qui rendent vraiment bien en live.

S'ensuit encore une fois un retour des Super Junior avec Miracle qui met un peps d'enfer au Zénith, si ce n'était pas déjà fait. Le public passe la totalité de la chanson à sauter et à chanter, entraîné par le groupe. Il est étonnant de voir la différence entre écouter un CD des Super Junior et les voir en live. Ils font clairement en sorte que le public passe un bon moment, et s'ils savent être sérieux pour quelques performances, le rire est définitivement leur marque de fabrique. Arrive ensuite Dancing Out, pour rester dans les chansons entraînantes. Le public chante et même si le groupe n'accorde pas d'importance à une quelconque chorégraphie, tous circulent librement, offrant aux fans divers "fanservices" et leur donnant surtout l'occasion de les voir de plus près.

Enième pause vidéo, SMTOWN est votre ami et sera toujours là pour vous, surtout ne l'oubliez pas. Ce break ne dure heureusement pas longtemps, car f(x) est de retour avec NU ABO. Il est clair qu'en plus d'avoir leur propre style, les f(x) ont du talent et le public en redemande.

Il est d'ailleurs servi car les SHINee reviennent ensuite avec Ring Ding Dong. Soit, la chanson était en playback, mais ils ont clairement privilégié la danse, sans compter le remix techno en plein milieu pendant lequel les membres ont entamé une chorégraphie déchaînée (très certainement répétée uniquement pour les lives) alors que le public scandait le nom du groupe sans s'arrêter. On continue avec la performance suivante qui est celle des Super Junior avec un remix de Don't Don. Particulièrement mémorable si vous voulez mon avis, très certainement grâce à son côté rock. L'ensemble est accentué par des effets de lumières, l'envol de Donghae, Leeteuk, Sungmin et Eunhyuk grâce à des harnais, sans oublier la performance rap/hard rock d'Heechul en plein milieu de la chanson. Sans avoir le temps de respirer, ils continuent avec Sorry Sorry, un clin d'oeil au flashmob que les fans français avaient assuré devant le Louvre.
Le groupe s'éclipse vite pour laisser la place aux SNSD avec leur célèbre tube Sowoneul Malhaebwa (Genie). Un délice, que ce soit pour la mise en scène, la musique ou l'atmosphère. Sowoneul Malhaebwa (Genie) en live est un excellent moment de par le peps que dégage la chanson, le tout accentué par les filles qui se lâchent, sans oublier le «Paris, put it back on !» de Tiffany lors du second concert et l'interlude de danse ajouté au milieu de la chanson.

Encore une pause vidéo, n'oubliez pas que SMTOWN est votre ami éternel, toujours à vos côtés et à jamais. Bien sûr, il est amusant de voir les artistes de SM expliquer ce genre de choses le plus sérieusement du monde. Après, il s'agit d'une opinion personnelle, bien évidemment.

C'est ensuite le retour des f(x) avec Gangsta Boy, puis des SHINee avec Hello, suivie de Ready Or Not. Et si les SHINee ont de nouveau prouvé qu'ils étaient capables d'assurer une performance réglée au millimètre, ils sont également capables de s'éclater sans but précis, comme lors de Ready Or Not, malgré une petite chute de leur leader Onew, bien connu pour sa maladresse. Il se relèvera d'ailleurs immédiatement en riant. À titre d'exemple, la performance suivante est parfaite puisqu'il s'agit d'A.Mi.Go, remixée. Cette version rock, pop, rap, un peu de tout, est vraiment excellente. Les membres survolent également la fosse grâce aux harnais, chantant avec le public. La chanson se termine avec des SHINee déchaînés, tout comme le Zénith.

Reviennent alors les SNSD vêtues de tenues dorées pour chanter Hoot et Oh!. Il n'y a rien à redire sur ces deux performances au niveau de la qualité, le public semble en avoir davantage profité avec Oh!, plus entraînante. Peut-être était-ce également plus facile à chanter, comme l'ont montré les "oh oh oh" et "ah ah ah" repris à tue-tête par toute la salle, ainsi que les célèbres fanchants, sans oublier l'adorable chorégraphie qui a fait bien évidemment hurler les fans.

Pause vidéo, je vous épargnerai les détails. Plus intéressant cependant, la performance d'Onew (SHINee), qui est revenu seul en smoking blanc pour chanter Nessun Dorma. Pour la petite histoire, il s'agit d'un chant pour ténor tiré de l'opéra Turandot (par Giacomo Puccini). Il a entre autre été interprété par Pavarotti et Andrea Boccelli. Qu'Onew s'attaque à cette chanson est clairement une surprise. Nous n'irons pas jusqu'à dire qu'Onew a une voix de ténor, mais il s'est bien débrouillé, parvenant à tenir ses notes sans défaut, bien qu'il ait semblé un peu tendu. L'atmosphère a changé du tout au tout l'espace de quelques secondes pendant cette chanson, avant que Taemin (SHINee) n'arrive finalement pour le début de la Dance Battle.

Honneur au popping. Il nous en met plein la vue avant d'être rejoint par Eunhyuk (Super Junior). Le duo dure quelques secondes avant l'arrivée de Hyoyeon (SNSD) et Luna (f(x)). Le final se fait sur Jam de Michael Jackson, avec Victoria (f(x)), Donghae (Super Junior), Minho (SHINee), SooYoung (SNSD), Yoona (SNSD) et Yuri (SNSD), en plus des artistes déjà cités.

Plus d'une heure s'est déjà écoulée et il est clair que les TVXQ se sont fait attendre. C'est alors sur l'avancée de scène que U-Know Yunho et Max Changmin apparaissent, s'élevant aussitôt dans les airs et survolant une partie de la foule. Les cris du public se font déchirants, et leur première performance de la soirée (après être redescendus sur scène, bien sûr) est en fait un mix de deux chansons: The Way U Are, qui date des débuts du groupe, et Mirotic, issue de leur avant-dernier album. Ces chorégraphies mille fois vues et revues à la télévision coréenne n'ont rien à voir en live. En plus de leur danses puissantes et parfaitement exécutées, les TVXQ ont une présence sur scène étonnante. Il y a quelque chose en plus d'indescriptible et cela se ressent dans toutes leurs performances, dont Maximum qui est la suivante. Après quoi ils se présentent, en français. Les fans ont donc droit à un « Bonsoir nous sommes Dong Bang Shin Gi » de la part de U-Know Yunho en plus d'un « vous êtes chauds ce soir ?!» (chaleur insoutenable dans le Zénith, je précise). Max Changmin se présente à son tour, remerciant les fans de les avoir accueillis à l'aéroport. Après quelques minutes, ils se remettent en place pour Before U Go. Connue pour son côté langoureux malgré ses paroles mélancoliques, elle calme un peu la foule, mais pas pour longtemps car elle est directement suivie par Wae (Keep Your Head Down). Inutile de dire que le Zénith s'enflamme, cette piste étant le dernier grand succès du groupe. Le public danse et chante, et il n'est pas question de s'arrêter quand, une fois la chanson terminée, les Super Junior reviennent avec Miina (BONAMANA). Il y a également un passage consacré à la danse en plein milieu de la chanson, avant qu'ils n'enchaînent avec Galjeung (A Man In Love) qui offrira à Siwon l'occasion de montrer son torse musclé.

Enfin, la dernière pause vidéo. Il est clair nous ne l'oublierons jamais, SMTOWN est notre meilleur ami jusqu'à la fin des temps. Et pour le prouver, les f(x) reviennent une dernière fois avec Pinocchio (Danger), suivies d'une performance des SHINee qui fait très certainement partie des meilleures: Lucifer. Inutile de dire qu'ils ont mis le paquet avec le jeu de lumière. Le meilleur moment est bien sûr quand, au milieu de la chanson, les lumières s'amenuisent et les membres du groupe s'élèvent dans les airs. Le nom « Wolverine » cité un peu partout dans divers articles récents correspond parfaitement pour décrire les lasers verts lumineux que projetaient leurs gants en fer, une surprise inattendue qui a fait le bonheur du public. Qui a dit que SMTOWN ne savait pas monter un show ? De tout le concert , cette performance fera certainement partie des meilleures.

Cette excellente performance est suivie par le retour des SNSD en jean et t-shirt blanc, avec leur chanson la plus attendue, LE carton Gee. Et le public ne se fait pas prier pour hurler en choeur les "gee gee gee gee" et autres "no no no" et "oh oh oh". Que l'ont soit SONE, ELF, Cassiopeia, Shawol ou fan des f(x), impossible de résister à l'appel du Gee et cela s'est bien vu au Zénith, puisque c'est l'une des chansons qui a fait le plus chanter le public. Autant dire que la salle est en délire et cela continue avec l'éternel retour des Super Junior et leur célèbre chanson U.
Le refrain «'Coz I can't stop think 'bout you girl » est repris en choeur par le public alors que le groupe est sur le devant de la scène, sautant et dansant. Si le SMTOWN est à ce moment à son apogée, alors la dernière performance a été très bien choisie car il s'agit de Rising Sun des TVXQ. Cela fait maintenant plus de 5 ans que les TVXQ assurent leur performance de Rising Sun un peu partout et autant le dire, ça marche et on comprend pourquoi. Une musique entraînante variant les rythmes et les sons, une chorégraphie parfaitement goupillée. Oui, ils étaient cinq à leurs débuts mais même maintenant à deux, il est impressionnant de voir qu'ils sont capables de l'assurer sans faux pas ni fausses notes.

Et enfin, tous les artistes de la SM Entertainment sont de retour sur scène, arborant le T-shirt rose de la tournée pour chanter Sorry Sorry. Les artistes arpentent la scène, dansent et s'amusent entre eux et avec le public, ravi de voir Yunho (TVXQ) se lancer dans un mini solo de danse sur le refrain. Une fois la chanson terminée, c'est Hope du groupe H.O.T qui retentit en fond sonore et les artistes se mettent en ligne et adressent leurs derniers mots et remerciements au public avant de s'incliner sous les "saranghae" (on vous aime) clamés en choeur par toute la salle le second jour. Les derniers mouvements de mains et coeurs sont lancés au public, quelques larmes se font entrevoir au coin des yeux de certains artistes et tous quittent la scène, scellant ce concert inoubliable.

Ce SMTOWN se terminera en beauté en plus d'avoir été une agréable surprise. Chaque artiste de la SM se sera clairement démarqué bien que certaines performances soient à mes yeux plus impressionnantes que d'autres (comme Lucifer des SHINee ou Wae (Keep Your head Down) des TVXQ). Or, nous avons eu droit à un show assez rare pour un event, et il est clair que la SM Entertainment a mis les moyens nécessaires pour que ce premier concert en Europe soit énorme, sans parler des conférences de presse et de la promotion sur internet. Il y a d'ailleurs déjà eu des retours dans les journaux et à la télévision française.

Autant le dire, pour un premier concert, la SM Entertainment a de quoi être fière. Et les fans seront très certainement au rendez-vous l'année prochaine !
artistes liés
concerts et événements liés
Super Junior 11/06

Dong Bang Shin Ki   f(x)   Girls' Generation   SHINee   Super Junior  
Paris - France
Le Zénith
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos


publicités