Le dernier repackage de BIGBANG, "STILL ALIVE"

chronique - 19.08.2012 20:00

Chronique sur l'édition spéciale du cinquième album des BIGBANG.

STILL ALIVE, paru le 3 juin dernier, est composé de quatre pistes issues du précédent album ALIVE et de cinq nouvelles, dont Monster choisie par BIGBANG comme chanson-titre.

On en rêvait, ils l'ont fait. La première piste n'est autre que l'intro figurant dans la version passée. Elle fut rebaptisée Still Alive car elle est maintenant disponible dans son intégralité. Si elle était déjà géniale en intro, elle est encore mieux en entier. En effet, elle met directement l'auditeur dans l'ambiance: ça bouge, c'est énergique. De plus, les parties rap et chants sont très bien distribuées. Bref, une vraie merveille.

Monster a été promue à l'aide d'un clip assez original qui a amplement fait parler de lui. Ce titre surprend par sa singularité musicale. Effectivement, c'est la première fois qu'un titre des BIGBANG commence par G-Dragon et TOP chantant à la manière d'un slam. Le piano en fond nous plonge dans l'ambiance, le rythme devient plus entraînant pour les refrains. L'enchaînement des différentes voix des membres accentue les passages entre les tons calmes et mouvementés. Monster rejoint en quelque sorte les ballades que l'on pouvait rencontrer dans ALIVE: Bad Boy, Blue ou encore Love Dust.



Feeling et Bingle Bingle sont des pistes avec un rythme estival qui nous donne l'envie de danser et de les écouter en boucle.

Parmi les ballades de cet album, une se démarque facilement: Ego. Si Monster a su prouver son originalité, Ego sort du lot grâce à sa musique. La guitare acoustique est présente tout le long du morceau, accompagnée d'un son électro paisible. Le tempo s'accélère ensuite lors du refrain. Les chants très différents sont une vraie nouveautée et surtout une plaisante surprise. Nous en avons maintenant la preuve, BIGBANG saura toujours nous étonner.

Comme pour ALIVE, le mélange de ballades et de titres mouvementés est soigneusement organisé. Ainsi, l'audience ne se laisse pas sombrer dans la tristesse. Cet opus sait aborder les douleurs de la vie mais il nous rappelle qu'il faut toujours relever la tête et profiter. S'il y avait un petit bémol, ce serait le riff de guitare artificielle sur Bingle Bingle. Le son de batterie étant déjà répétitif, il nous donne un effet de surcharge et une vraie guitare aurait été la bienvenue. Mis à part ce petit détail, BIGBANG nous signe là un repackage de qualité.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus


publicités