MC Mong - Humanimal

chronique - 09.09.2009 23:02

Le singe-rappeur MC Mong fait son grand retour !

On connaît MC Mong surtout pour ses pitreries à la télévision qui lui ont notamment valu le doux surnom de "Monkey Man", en très grande partie dû à sa ressemblance au primate. Mais on en oublie alors que MC Mong est aussi un artiste de premier plan, qui est entré dans le top 10 des meilleures ventes l'année dernière avec son précédent opus, Show's Just Begun. Et ce Humanimal semble bien se diriger sur cette même voie puisque 55 000 copies ont été réservées bien avant la sortie de l'album, et que près de deux mois après sa sortie, il se place encore dans le Top 10 des meilleures ventes en Corée. C'est ainsi une preuve de l'engouement du public pour l'artiste.

Il faut dire en même temps que ce grand singe a du talent, mais surtout qu'il sait s'entourer des bonnes personnes. Indian Boy, le single principal de l'album est un titre estival pas prise de tête aux arrangements tribaux et où le rap dévastateur du jeune B.I,14 ans au compteur, donne une véritable valeur à la chanson qui serait plutôt fade sans lui. Puis d'autres pistes comme Butterfly Effect avec les SG Wannabe, Love you 'till death 2 avec Jo Sung Mo ou encore For Her, avec Kim Hee Sun seraient sans saveur si ces invités -prestigieux ou pas- n'avaient pas été de la partie.

D'ailleurs, il faudrait se pencher un peu plus sur For Her, qui comme dit précédemment, est à mes yeux la piste la plus marquante de l'album. Son potentiel émotionnel est dû en partie au chant aérien de Kim Hee Sun, mais aussi au contexte dans lequel a été écrite cette chanson. Puisque "Her" ("elle" en anglais), c'est Choi Jin-Shil, l'une des actrices les plus populaires du pays, dont la disparition brutale a fait la Une de toute la presse coréenne ainsi que l'objet de news un peu partout dans le monde -démontré par l'introduction de la chanson où des sons extraits de journaux télévisés se succèdent. Ce suicide a ainsi ému tout le pays, et d'autant plus MC Mong qui était un ami de l'actrice. En écrivant cette chanson, MC Mong a ainsi tenu sa promesse, qui était d'écrire une chanson pour elle. On sent par conséquent la sincérité et l'émotion transpirant tout au long d'une piste mélancolique et lumineuse à la fois.

Bien sûr, MC Mong ne s'en tient pas qu'à une simple flopée de collaborations. Il sait varier et est seul pour quelques pistes. Lucky Man en est un exemple. La piste, bien que très banale, se montre au fil des écoutes très divertissante.

Alors, bien que cet album ne casse pas des briques et ne révolutionnera en rien le monde de la musique, ce MC Mong cru 2009 en reste néanmoins très divertissant et prouve une fois de plus qu'il n'est pas qu'un simple guignol. Il est là pour durer.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus


publicités