Interview

Interview avec Casker

12/03/2009 2009-03-12 12:00:00 KoME 875 vues Auteur : La team de KoME Traducteur : Andrea & Jade

Interview avec Casker

Interview avec le groupe d'électronique, Casker.


© Pastel Music
Étant l'un des groupes les plus connus sur la scène électronique coréenne, Casker a su se forger une notoriété à travers de nombreuses performances, albums et même une apparition sur la bande originale du drama très populaire Coffee Prince. Avec tout ceci en tête, KoME a eu l'opportunité d'interviewer le duo et de faire le point avec lui sur sa carrière jusqu'à aujourd'hui.

Pouvez-vous tout d'abord vous présenter pour ceux qui ne connaissent pas encore votre musique?

Casker : Bonjour. Nous sommes un duo coréen faisant de la musique électro/pop et lounge. Nous sommes composés d'une chanteuse Lee Yungjin et d'un producteur Lee Junho. A ce jour, nous avons sortis 4 albums et avons participé à plusieurs compilations sans oublier des bandes originales de dramas.

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Et comment s'est formé Casker?

Lee Junho : Après avoir trouvé le nom Casker grâce à une compilation techno des années 90, j'ai travaillé en solo jusqu'à la sortie de notre premier album Cheolgabhokseong [Note: cela signifie : "La planète d'acier"].

Puis, j'ai commencé à travailler avec Yungjin à partir du second album intitulé skylab. En fait je cherchais une chanteuse, et une amie à moi m'a présenté Yungjin. Cela fait 5 ans et l'on ne s'est pas quitté depuis, nous fonctionnons bien ensemble.

D'où vient le nom Casker ? Qui en a eu l'idée ?

Lee Junho : Casker est un dérivé de Caska, personnage du manga japonais Berserk. Il y a eu une période durant laquelle j'étais vraiment fan des mangas, et Berserk est l'un de mes préférés. Caska est un personnage vivant à la limite des deux mondes. [note: il vit parmi les humains mais se situe entre le bien et le mal.]

On vous compare très souvent à Clazziquai. Qu'est ce que vous en pensez ? Et selon vous, qu'est ce qui vous différencie de ce groupe ?

Casker : Notre style de musique n'est pas très répandu en Corée, c'est pourquoi la comparaison avec d'autres groupes est facile. Cependant, notre style et les émotions que nous essayons de faire passer sont complètement différents de Clazziquai. D'ailleurs nous portons moins d'attention aux caractéristiques de l'électronique.

Pensez-vous que la musique électronique commence à devenir populaire en Corée ? Quel avenir pourrait avoir ce genre musical ?

Casker : Beaucoup plus de monde écoute ce genre de musique aujourd'hui, comparé à avant. Toutefois, nous n'avons pas réussi à en faire un phénomène de masse. Ce qui attire le plus de gens reste encore la pop ou la musique lounge. La musique électronique, elle, n'est pas aussi populaire ici qu'elle peut l'être en Angleterre par exemple.

Comment décririez-vous votre musique à quelqu'un qui ne l'a jamais entendu? Quels sont les thèmes principaux et les inspirations pour vos chansons ?

Casker : Si nous devions décrire notre musique pour quelqu'un qui ne l'a jamais écouté auparavant, j'aimerais qu'il se focalise sur la mélodie ainsi que les émotions que nous essayons de transmettre plutôt que sur le côté électronique. Notre thème principal n'est pas l'électronique. Nous pensons que les diverses émotions provenant d'un mal-être, d'une relation ou de la joie doivent se refléter dans notre musique.

Votre groupe est actuellement composé de deux membres. Est- ce que cela n'a jamais posé de problèmes? N'avez-vous jamais envisagé d'ajouter un autre membre ?

Lee Junho : Pour les performances nous avons dû faire appel à d'autres membres, mais lorsque nous enregistrons cela ne nous pose aucun souci. Yungjin est une excellente chanteuse ainsi qu'une musicienne très talentueuse.

Comment composez-vous vos chansons? Écrivez-vous la musique d'abord puis les paroles ou avez-vous une autre façon de procéder?

Lee Junho : Nous avons différentes façon de composer, mais généralement nous écrivons les paroles et la mélodie après avoir créé le morceau. Toutefois, de temps en temps nous écrivons les paroles en premier, surtout si nous voulons utiliser certains mots ou certaines phrases en particulier.

Votre dernier album s'intitule Polyester Heart. Quel est le sens caché derrière ce titre ?

Casker : Cela fait référence à un coeur synthétique. Le polyester est un matériau synthétique et artificiel que l'on utilise et porte tous les jours sans même s'en rendre compte. Cependant il joue un rôle naturel dans la vie des gens. La question : "Est-ce que c'est inhumain juste parce que ce n'est pas naturel?" n'est donc plus d'actualité. Nous voulions montrer par ce titre que même si notre musique se créée avec l'aide de la technologie moderne, elle est tout de même humaine et donc naturelle.

Pouvez-vous nous en dire plus sur cet album ?

Casker : Il y a au total 16 chansons en plus de la piste cachée. De manière générale, cet album peut-être qualifié d'électronique pop. Basé sur la relaxation, il y a différents styles de chansons. A bien y réfléchir, il s'agit de l'album le plus naturel et le plus doux que l'on n'ait jamais sorti.

La piste Neoreul Sakje a été enregistrée en collaboration avec Ha Dong Kyun du groupe Wanted. Pourquoi avez-vous décidé de travailler avec lui sur cette chanson ?

Casker : On s'était déjà renseigné et nous pensions qu'une voix masculine était plus appropriée pour cette chanson et la sienne était parfaite. La voix de Ha Dong Kyun possède un charme que très peu de chanteurs coréens ont.

Yungjin, vous avez collaboré avec Epik High sur leur 4e album. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Comment en êtes-vous arrivée à collaborer avec eux ? Et comment était-ce de travailler avec un groupe aussi connu ?

Yungjin : C'est le label qui s'en est occupé. Nous ne nous étions jamais rencontrés. Bien que l'on m'avait dit que j'allais travailler avec un groupe connu, il n'y avait rien de différent d'une collaboration normale. Une fois dans le studio, nous étions tous simplement des musiciens.

Vous avez participé à l'OST de Coffee Prince. Avez vous composé ces chansons spécialement pour le drama ? Si non, comment avez-vous choisi les chansons qui seraient dans l'OST?

Casker : Pour ce drama, nous n'avons pas uniquement travaillé sur L'OST, mais également sur la musique de fond. Il y avait des pistes composées spécialement pour le drama. On peut donc dire que l'on a été dans le drama du début à la fin.

En décembre dernier le groupe a sorti un single digital intitulé Real Heart. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Pourquoi avez-vous décidé de sortir un single sous un format digital ?

Casker : Deux années s'étaient écoulées depuis notre 4e album, nous avons donc sorti ce single sous un format digital en tant que cadeau pour les personnes qui nous attendaient et pour combler ce vide. Real Heart contient des chansons du nouvel album et des éditions spéciales d'anciennes pistes.

Récemment, il est très commun pour un groupe de sortir des singles digitaux. Selon vous, pourquoi ? Pensez-vous que c'est un moyen pour l'industrie musicale coréenne de surmonter la baisse des ventes de CD ?

Casker : C'est pour minimiser les risques de baisse des ventes et donc de tenter de ne pas empirer la situation du marché musical coréen, qu'a été créé le single digital. Les portails musicaux sur internet, les sorties digitales sont des alternatives pour surmonter la situation actuelle. Nous ne pensons pas que les artistes soient capables de s'exprimer en sortant un seul single au lieu d'un album entier.

Vos clips contiennent généralement des images fortes comme la scène de la jeune femme en pleurs dans Nabibuin et la ballerine dans le clip de Goyangiwa na. Voyez-vous les clips comme étant une extension de votre art ? Comment vous viennent les idées pour vos clips ?

Casker : Évidemment, les clips sont une extension de nos albums. De temps en temps nous utilisons juste les idées de notre réalisateur. Il arrive également que nous soyons directement mêlés à la production. Après avoir terminé un album, nous discutons ensemble du clip et de quelles émotions nous aimerions qu'il soit empreint.

Dans votre travail, que préférez-vous : assurer un live ou enregistrer en studio ?

Casker : Les performances sont très amusantes mais nous sommes plus souvent dans le studio d'enregistrement, c'est donc la partie que l'on préfère. Nous ne sommes pas très extravertis, c'est pourquoi on se sent plus à l'aise en studio.

La musique coréenne devient actuellement de plus en plus populaire aux USA et en Europe. Qu'en pensez-vous ? Aimeriez-vous faire connaître votre musique dans des pays outre-mer ?

Casker : Si nous avions la chance de le faire, nous voudrions sortir quelque chose dans des pays outre-mer. Nous savons qu'il y a des étrangers qui sont capables de se procurer nos albums et d'écouter notre musique via différentes méthodes, mais si notre musique devait être licenciée dans d'autres pays, il serait plus facile pour eux d'apprendre à mieux connaître notre travail. Nous sommes plein d'espoir.

Y-a-t-il des artistes coréens en particulier que vous recommanderiez à nos lecteurs ?

Casker : Nous recommandons tout ce qui concerne Yun Sang.

Avez-vous le projet de vous produire à l'étranger dans le futur ? Si non, aimeriez-vous le faire et dans quels pays en particulier ?

Casker : Si nous en avions la possibilité, nous aimerions vraiment nous produire à l'étranger. Un endroit où le marché de la musique électronique est plus important serait très bien. De cette manière, nous pourrions apprendre davantage de choses.
Si nous en avions la chance, nous nous produirions d'abord dans les pays voisins, mais notre rêve est d'assurer des lives à Paris et à Londres.

Un dernier message pour nos lecteurs ?

Casker : Nous pensons que cette interview est une très bonne manière pour nous présenter. Si vous vous laissez porter et que vous écoutez notre musique, vous serez capables de découvrir une grande étendue d'émotions. Il serait même mieux que l'on puisse se rencontrer un jour. Nous vous souhaitons le meilleur.

KoME souhaiterait remercier Casker et Pastel Music pour avoir rendu cette interview possible. Pour plus d'informations sur le groupe, vous pouvez vous rendre sur leur site officiel.
PUBLICITÉ

Galerie

Artistes liés

PUBLICITÉ